• << - Mio est une peureuse, Mio est un peureuse !!

     - Non... c'est-c'est pas vrai.

         - Alors, vas-y ! Sinon, tu seras une peureuse toute ta vie !

     - D'accord, mais... mais je fais juste un tour !

         - Ok, juste un tour. >>

    Ce jour là, ces enfants avait fait un pari avec la jeune Mio. Elle devait faire le tour du vieux cimetière qui se trouvait le long du côté Est de la ville lorsque le soleil se coucherais. Et Mio, qui ne voulait plus que ses camarades disent qu'elle était une peureuse avait fini par accepter. Cependant, tous ne savaient pas encore se qui allait se produire...

    *Juste un tour, juste un tour !* Se répétait Mio dans sa tête. Mais cela ne suffisait pas à faire diminuer la peur qui la gagnait peu à peu. Elle se dirigeait, ainsi que tout ses camarades vers le cimetière. Ils avaient dit à leur parents qu'ils sortaient pour jouer avec des amis. Ils mentaient bien entendu ! Mais les enfants sont tous des menteurs...

    Arrivés devant l'étrange et lugubre endroit, seule Mio continua d'avancer. Elle devait s'y rendre seule. Et si il lui arrivais quelque chose ? Et si elle se faisait attaquer ? Plusieurs questions sans réponse se bousqulaient dans sa tête.

    Elle avançait progressivement et lentement. Tout était calme. Aucun bruits ne se faisaient entendre. Seulement, arrivée devant une très vieille tombe, Mio se sentit prise de vertige ! Ses yeux se brouillèrent ! 

    << - ARRETEZ, LAISSEZ MOI TRANQUILLE ! >> criait-elle !

    Des rires aigus se firent alors entendre, d'abord doucement puis ils devinrent très fort ! Des ombres noirs se détachaient du paysage, des sortes de spèctres s'approchait de Mio en riant de plus en plus fort !! PUIS... plus rien. Mio s'était écroulée sur le sol, inconsciante...

    Lorsqu'ils avaient entendus les cris de Mio, les enfants avaient couru pour la trouver allongée sur le sol. 

    Plusieurs jours après, à l'hopital, Mio avait repris connaissance ... mais ses yeux étaient vide d'expression et celle ci ne se souvenait plus de rien. Elle ne semblait plus éprouver aucun sentiments... son âme avait quitté son corps. Ses rires et ombres démoniques lui avaient s'en doute volé et emporté avec elles au plus profond des ténèbres.

              


    17 commentaires